Quelle est la différence entre la chaleur sensible et la chaleur latente ?

Deux formes de chaleur sont importantes dans la climatisation :

  • la chaleur sensible
  • la chaleur latente

Chaleur sensible

Lorsqu’un objet est chauffé, sa température augmente à mesure de l'ajout de chaleur. L’augmentation de chaleur est appelée « chaleur sensible ». De la même manière, lorsque de la chaleur est extraite d’un objet et que sa température chute, la chaleur extraite est également appelée « chaleur sensible ». La chaleur à l’origine d’un changement de température dans un objet est appelée « chaleur sensible ».

Chaleur latente

Toutes les substances pures peuvent, de nature, changer d’état. Les solides peuvent devenir des liquides (glace en eau), et les liquides peuvent devenir des gaz (eau en vapeur), mais de telles transformations nécessitent un ajout ou une extraction de chaleur. La chaleur à l’origine de ces transformations est appelée « chaleur latente ».

La chaleur latente n’affecte toutefois pas la température d’une substance (par exemple, l’eau reste à 100 °C lorsqu’elle bout). La chaleur ajoutée pour maintenir l’ébullition de l’eau est de la « chaleur latente ». La chaleur qui provoque un changement d’état sans modifier la température est appelée « chaleur latente ».

Il est fondamental de comprendre cette différence pour comprendre pourquoi les réfrigérants sont utilisés dans les systèmes de refroidissement. Cela explique également pourquoi les termes « puissance totale » (chaleur sensible et latente) et « puissance sensible » sont utilisés pour définir la puissance frigorifique d’une unité. Pendant le cycle de refroidissement, de la condensation se forme à l’intérieur de l’unité car la chaleur latente est éliminée de l'air. La puissance sensible est la puissance requise pour réduire la température, et la puissance latente est la puissance requise pour éliminer l’humidité de l’air.