Client devant le réfrigérateur d’une épicerie

Neutralise la bactérie pathogène E. coli O157, responsable des intoxications alimentaires

On a pu prouver que les principes actifs de la technologie Streamer décomposent et neutralisent l’E. Coli O157, bactérie responsable des intoxications alimentaires. De plus, cette fois, on a constaté que l'utilisation de deux unités Streamer permet d’obtenir un taux de neutralisation 18 fois plus grand.

* Les résultats sont issus de la démonstration du seul dispositif de refoulement du Streamer de Daikin dans une condition expérimentale.

Démonstration du taux de neutralisation de l’O157

Fonctionnement d'une seule unité Streamer

Streamer : taux de neutralisation de l’O157 avec une unité Streamer

Fonctionnement de deux unités Streamer

Streamer : taux de neutralisation de l’O157 avec deux unités Streamer

Organisme chargé des essais

Laboratoires japonais de recherche alimentaire

Méthode des essais

La bactérie O157 a été inoculée dans les cellules cultivées, puis irradiée avec le Streamer pendant 1, 2, 3, 4, 8 heures. L’état résiduel de l’O157 a été observé en fonction du temps d’irradiation du Streamer.

Streamer : comparaison du taux de neutralisation de l’O157 avec une et deux unités Streamer

Le taux de survie de l’O157 après 2 heures d’irradiation par le Streamer a été de 0,1 % en faisant fonctionner deux unités, comparé à 1,8 % en utilisant une unité seulement, ce qui confirme que la neutralisation a été 18 fois plus efficace. En plus, après 3 heures, on a pu constater que le taux de neutralisation était de 99,9 % aussi bien avec une unité qu'avec deux unités en fonctionnement.

* Les résultats sont issus de la démonstration du seul dispositif de refoulement du Streamer de Daikin dans une condition expérimentale.

L’O157 présente une forte toxicité et un fort pouvoir infectieux

L’O157 produit une toxine puissante, appelée Vérotoxine, qui provoque des douleurs abdominales, des diarrhées sanglantes et des vomissements. Il s’agit de l’une des plus dangereuses bactéries susceptibles de provoquer des symptômes graves voire la mort en cas d'infection chez les enfants et les personnes âgées. En plus, son pouvoir infectieux est fort. En général, une contamination alimentaire se développe lorsque l'invasion atteint « environ 1 million » de bactéries, alors qu'il ne suffit qu'un petit nombre d’O157, « environ 100 » pour en développer une.