Capacity.jpg


Afin de vous accompagner dans vos démarches lors de votre projet de rénovation énergétique, nous vous avons détaillé ci-après les principales mesures proposées en 2021 par l’État et les régions.

N’oubliez pas que pour bénéficier de l’ensemble des dispositifs ci-dessous, votre installateur doit disposer du label RGE.

Les conditions d'éligibilité

Qui est concerné ?

Les aides sont ouvertes aux profils suivants : 

  • Propriétaires occupants
  • Copropriétaires
  • Propriétaires bailleurs 
Efficiency.jpg

Sous quelles conditions ?

La bonne nouvelle est que tous les ménages peuvent y prétendre, sans limite de ressources.

Les primes sont fonction de tranches de revenus, classés en 4 catégories (bleu, jaune, violet et rose).

 

Budget.jpg

Quelles sont les aides proposées ?

Vous trouverez ci-après quelques unes des aides disponibles :

  • Ma PrimeeRénov' peut se cumuler aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), voire d’aides mises en place par certaines collectivités locales et par Action Logement
  • TVA à taux réduit de 5.5 %
  • Forfait Rénovation Globale, seulement si le logement atteint un gain énergétique de plus de 55 % après travaux (Habiter Mieux Sérénité)
  • Forfait Assistance à maîtrise d’ouvrage pour accompagner les particuliers dans leur projet de rénovation
  • Bonus "Sortie de Passoire", pour les logements classés F ou G sur l’étiquette énergie
  • Bonus BBC (Bâtiment Basse Consommation), pour les logements qui atteignent B ou A

Nota : la prime CEE, indiquée de façon estimative dans le tableau ci-après, peut varier en fonction du délégataire CEE.

Comment bénéficier des aides à la rénovation énergétique

Dans le cadre de sa politique de transition énergétique, le gouvernement a principalement engagé deux dispositifs d’aides, en fonction de l’éligibilité de chaque foyer :

  • Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), également appelés « prime énergie ». Ils sont accordés par des délégataires de CEE tels que Hellio, Effy, Primesenergie pour les plus connus.
  • MaPrimeRénov' – inscription sur le site www.maprimerenov.gouv.fr. La prime est accordée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat).

Bien que les démarches soient similaires, il est indispensable d’y souscrire deux fois.

 

Étape n°1 : Créer un compte sur le site de www.maprimerenov.gouv.fr et sur le site du délégataire CEE retenu, à partir de son numéro fiscal afin de déterminer l’éligibilité du foyer. Pour ce faire, il sera indispensable de se munir du dernier avis d’imposition, ainsi que des informations d’identité concernant tous les membres de la famille vivant au sein du domicile concerné par les travaux.

Étape n°2 : Décrire son projet de travaux pour demander la prime associée en fonction de la nature des travaux et des revenus du foyer. Il est essentiel de présenter tous les devis des travaux à mener reçus de professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et les documents attestant de l’octroi d’autres aides pour la réalisation des travaux (ex : CEE).

 

Étape n°3 : L’Anah et le délégataire CEE confirment la prise en charge des travaux, permettant de pouvoir les lancer auprès d’une entreprise certifiée RGE.

Étape n°4 : Les travaux sont finis, il estnécessaire de faire parvenir les factures correspondantes depuis les comptes créés sur le site de MaPrimeRénov' et du délégataire CEE.

Étape n°5 : Sous 15 jours, après validation du dossier, la prime totale est versée. Les propriétaires peuvent régler le professionnel pour les travaux réalisés. Ces démarches sont fastidieuses et, devant le succès de ces dispositifs, le gouvernement fait face à d’importants dysfonctionnements dans la gestion de MaPrimeRénov', se confrontant à des pertes de dossiers, des bugs techniques sur le site et des retards de paiement notables, obligeant les particuliers à avancer le montant des travaux.

De fait, il est recommandé aux propriétaires de désigner un mandataire tiers, tel qu’un délégataire de CEE, qui se chargera de toutes les formalités administratives nécessaires et de l’avance de primes, lesquelles sont déduites directement du montant des travaux. Le mandataire se fera ensuite rembourser ces aides par l’Anah et le pôle des CEE.

Se faire conseiller pour la réalisation de son projet

Le gouvernement a mis en place le réseau FAIRE, un nouveau service public de conseils gratuit qui guide le particulier dans son projet de rénovation énergétique afin de lui expliquer l’ensemble des aides existantes et l'orienter dans son projet. Plus d'informations sur www.faire.gouv.fr

Un conseiller FAIRE est disponible au 0 808 800 700